Street Fighter 4

Street Fighter 4 est le renouveau des jeux de versus fighting qui aura su réunir tous les fans de la saga et donner envie à de nombreux joueurs de se plonger dans ce type de jeu.

Sorti en 2008 dans les salles d’arcade Japonsaises, ce jeu est édité par Capcom, qui avait déjà préalablement connu de grands succès avec les précédents opus de la saga. Il compte plusieurs versions console :

  • 2009 : Street Fighter 4 (Vanilla), 19 personnages dont le boss du jeu Seth
  • 2010 : Super Street Fighter 4, avec l’ajout des personnages Cody, Guy, T.Hawk, Adon, Ibuki, DeeJay, Makoto, Dudley
  • 2011 : Street Fighter 4 Arcade Edition, avec l’ajout des personnages Yun, Yang, Evil Ryu et Oni
  • 2014 : Ultra street fighter 4, avec l’ajout des personnages Elena, Decapre, Poison, Hugo et Rolento

De nouvelles mécaniques sont apparues dans cet opus qui auront transformé la manière de jouer aux jeux de versus fighting. Alors qu’on retrouve les mécaniques classiques d’un jeu de combat de la série street fighter (comme les coups normaux, spéciaux, cancel, combo, choppes, barre de super) de nouvelles techniques apparaissent comme la barre d’ultra, la focus ou les cancel de coups spéciaux.

  • La barre d’Ultra se charge pendant un round en encaissant des dégâts en hit. Une fois chargée au moins à moitié, elle permet de déclencher une technique spéciale propre à son personnage. Ce coup est dévastateur et très prioritaire mais à usage unique et très vulnérable s’il est évité ou gardé.
  • La focus permet au personnage d’absorber un hit et de lancer un coup. Ce coup laisse la place à la lecture du jeu, car il permet aux joueurs de volontairement absorber un coup avant de relacher la focus, mettant son adversaire dans un état vulnérable.
  • Les cancel de coup normaux ou spéciaux sont possibles grâce à l’usage combiné d’une focus et d’une partie de sa barre de super. Au prix de 2 barres de super un coup peut être annulé, bénéficiant alors d’un avantage considérable dans le temps, car il est possible de récupérer avant son adversaire. Le FADC (focus attack dash cancel) permet d’annuler un coup par une focus (au prix de 2 barres de super) puis d’instantanément annuler la focus par un dash permettant alors par exemple de lancer son ultra avec succès sur un adversaire qui aurait pris le premier coup.

La version Ultra Street Fighter 4 a ajouté deux mécaniques supplémentaires,

  • La red focus, qui permet à la manière de la focus d’absorber un hit, si ce n’est qu’elle consomme deux barres de super et qu’elle permet d’absorber autant de hits que la barre de vie le permet ! Cette mécanique est malheureusement peu utilisée à très haut niveau.
  • Une relevée décalée possible sur les mises au sol, permettant de perturber les stratégies offensives de son adversaire.

Le jeu a eu un vif succès en France (notamment grâce aux vidéos de Ken Bogard) et dans le monde entier, avec des compétitions de grande ampleur et renommée, comme l’EVO, le RedBull Kumite, le Stunfest, ou autre. Des joueurs comme Daigo, Tokido, Momochi, Infiltration, Justin Wong, Gamerbee, auront marqué l’âge d’or du jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *