Author Archives: Marco (Gus)

Compte rendu placard juillet samsho 4

10 amoureux du Japon féodal, du rétro fighting et de la bonne ambiance étaient présents le lundi 13 juillet afin de s’affronter sur samurai spirits 4 et malgré l’absence de quelques habitués de ce rendez vous , il y eu de bonnes surprises, des decouvertes et des matchs serrés, bref les ingrédients essentiels d’une soirée réussie !

Nous accueillions 2 nouveaux joueurs : Charlotte aka yahoc (joueuse de charlotte tiens donc^^) et Kevin aka scan, redoutable adversaire qui s’illustrera au long du tournoi.

P1010257

samurai/ninja style by gwenroc

DÉROULEMENT ET TEMPS FORTS

après les premiers matchs dont les résultats ont vu respecter les niveaux et connaissances du jeu de chacun, un tour du cast était fait : 3 « overpowerfull bastard » Genjuro (chap, marco et mwisman) 3 charlotte (Aether, tomtom et yahoc) 2 haohmaru (gwenroc en variante « rassetsu » , doudou en classique »shura ») 1 nakoruru (notre fidèle préda) et 1 ukyo (scan, mais qui gardait quelques ruses dans ses manches, le petit chafouin) .

P1010250

le roster en image

Au tour 3, le jeu carré de chap défait gwenroc tandis que de l’autre coté scan affronte marco, ce dernier perd la rencontre 3 à 1 car malgré une aisance naissante contre le ukyo de scan, celui ci fera un counter pick avec Galford, choix payant car sa victoire sera aisée.

En Looser bracket, Gwenroc aura une des plus grosse déception de ses 36 années en affrontant Doudou . Ce diable des jeux de combat aura appris en 1h30 de temps comment développer un jeu carré à base de normaux et à placer son coup spé overhead dévastateur et son dragon aux moments opportuns . Il s’impose donc, laissant un goût amer dans la bouche de notre daron préféré .

P1010252

genroc VS doudou (haohmaru rassetsu vs haohmaru shura)

Aether, toujours présent, retrouve Marco sur sa route . Le classico Marco/Aether se rejoue une fois de plus et Marco n’est jamais serein tout le long de la rencontre face au rusé Aether qui se sert de sa bonne défense en jeux de combat pour calmer/punir les ardeurs de ceux qui, à tort, le sous estimerait. Marco en sort quand même victorieux .

En finale Winner, Chap, qui à fait sa route , rencontre Scan . Son jeu fait mouche à plusieurs reprises grâce à une très bonne mobilité et des coups aériens millimétrés . Chap comprend de son côté que faire que faire du rush ne lui amènera rien de bon et développe un jeu patient à mi distance, misant sur des dragons réflexes et des rekkas biens ajustés . Il l’emporte et se hisse en grande finale.

Marco, bien décidé à monter affronter Scan et Chap, devra au préalable se défaire de Doudou et il sait que ce ne sera pas chose facile. Et la rencontre des friends and rivals peut commencer . Marco mesure toute l’étendue des progrès et l’adaptation au jeu de son ami dès les 1eres touches . Le match est tendu passant de 1-1 à 2-1 puis 2-2 et Marco prend l’avantage dans le dernier match plaçant des rekkas fous de genjuro et de bonnes furies, privant Doudou de son sabre et de sa redoutable efficacité . Il s’impose 3-2 .

Et en finale looser, place à au match retour Scan/Marco . Scan décide d’entamer avec une charlotte « rassetsu » pas piqué des vers et provoque de gros dégâts (bayonette lunge avec max power = 6hits devastateurs !)  il prend le 1er match, puis Marco égalise . Scan counter-pick son ukyo et reprend la tête mais Marco, rage au ventre au ventre avec des issen de derrière les fagots, ré-égalise . Scan re counter pick son joker gagnant du 1er tour : Galford . Sa mobilité et les attaques du chien font des merveilles et il finit par l’emporter 3-2 au terme d’un match endiablé !

P1010254

le counter pick gagnant de Scan : Galford shura

L’heure est la grande finale et au match retour Chap/Scan où celui ci devra gagner 2 sets de 3 matchs pour remporter le tournoi . Chap met à profit ce qu’il à compris dans sa rencontre précédente et son genjuro mène la danse . Scan n’attend pas et counter pick Galford rapidement, ce bon choix lui permet de remonter la barre et les adversaires sont au coude à coude : 2 partout ! Dans le dernier match, Scan poussera un peu trop la chance en sautant trop sur son adversaire et Chap l’emportera 3-2 en 1 set !

P1010256

shobu owari : Chap winner !

 

LES MOTS DE LA FIN

Je remercie une fois de plus toutes les personnes présentes, pour leur bonne humeur et pour continuer de faire vivre ce rendez-vous . Merci au Game over de nous avoir accueillis .

Je vous laisse avec le lien challonge http://challonge.com/fr/Placardjuil2015

Ainsi qu’avec le reste des photos de la soirée . Rendez vous en septembre pour un nouveau jeu et d’ici là KEEP OLD STUFF ALIVE !!

P1010261

top 3 : Scan 2eme , Chap 1er, Marco 3eme

P1010260

je dois vraiment le répéter ?

P1010259

les participants (sans mwisman)

P1010253

une bonne manette n’a jamais empêché de botter des c…..

P1010249

le secret de Doudou aux jeux de baston : le kebab !

P1010247

le set up du placard !

P1010243

ça taffe les match-up en loosdé…

P1010242

gwenroc : « ok donc gros client ! m’en fout, burst to issen direct ! »

P1010251 P1010248 P1010246 P1010245 P1010244 P1010241

tournoi du placard #12 : Samurai shodown 4

Salut à tous! En cette saison ensoleillée et caniculaire, nous vous proposons un petit vent de nostalgie rafraichissante avec ce tournoi rétro de juillet sur samurai shodown 4 . Et comme à notre habitude, nous vous proposons un petit tour du jeu afin de vous mettre en jambes avant ce rendez-vous .

 

index2                                                               

 

  Le samurai est l’homme parmi les hommes

Samurai shodown (ou samurai spirits au pays du soleil levant) est une des licences phares de la firme SNK, spécialisée dans les années 90 pour sa multitude de jeux de combat et grande rivale de Capcom à l’époque, et aussi l’une des plus atypique . Samsho (contraction du titre) donne l’occasion au joueur d’incarner des samurais et tout un tas de bretteurs de la fin du 18ème siècle dans une ambiance typique du japon féodal : rixe sur la plage au soleil couchant, affrontement dans un village abandonné ou encore duel sous les cerisiers, le tout sur fond de musiques traditionnelles jouées au koto, au taiko et au shamisen afin de créer une ambiance digne de ce nom . Son coté exotique, pour nous autres occidentaux, et le mélange de fantastique issu du folklore Japonais lui ajoute un charme tout particulier . De plus, la diversité des protagonistes avec leurs personnalités bien à eux assurent une immersion plus que plaisante dans le jeu (si vous êtes un tant soit peu réceptif à cette culture, nous sommes d’accord). Samsho c’est une série principale de 6 jeux de combat, des variantes en gameplay 3d, variantes en RPG, des mangas divers et variés, des OAV, un jeu de cartes…..Bref, c’est populaire !

indexLe titre proposé sera le 4ème opus de la série, sorti en 1997 et s’est vu porté sur la Neo Geo mais aussi sur Playstation et Saturn, plus récemment il etait de nouveau disponible via les catalogues des différents stores virtuels (Sony, Nintendo) . Dans son aspect, il continue l’amélioration graphique instaurée par son prédécesseur (le 3 au cas où vous aviez des doutes…) mais innove son gameplay afin de le rendre plus intuitif et compétitif suite au déceptions du 3.

 

                                                                                                                                                                                                 

 

Je n’ai pas d’épée, je fais de mon être mon épée

avoir des sabres c’est cool mais savoir s’en servir c’est mieux (moins classe qu’au dessus mais elle est de moi) . Le jeu se joue à 4 boutons A,B,C,D respectivement slash faible, slash moyen, slash fort et kick . Les coups spé se font à base de dragons moves, quarts ou demis cercles et les furies s’éxecutent toutes de la même façon : arrière, quart avant vers le bas +AB .

Il existe plusieurs « side movement » en plus du run avant (2 x avant) et du backdash (2 x arrière) :  l’esquive (A+B), passage dans le dos (avant+A+B), choppe (avant ou arrière+C au CAC) et la poursuite au sol (haut+slash ou diagonale avant bas + slash) . De la même manière, si vous êtes au sol plusieurs relevée sont possibles : pianoter, dash ou backdash, ou bien saut avant ou arrière pour une relevée rapide .

En pressant C+D, vous ferez une attaque ouvrant sur un combo 14 hit que tout le cast possède car c’est la même suite de touche quel que soit le perso (oui, ils ont tous le deadly rave de Geese).

Votre barre de rage vous permettra bien sûr de faire votre furie mais elle peut vous servir aussi différemment : en pressant A+B+C, vous libérez la rage du perso et votre barre diminue progressivement . Si dans cette intervalle, vous pressez B+C+D, vous exécutez un slash unique qui traverse une bonne partie de l’écran et enlève une demi barre à votre infortuné adversaire si il n’a pas mis sa garde .

Apès avoir été choisi votre personnage à l’écran, vous devrez choisir une des 2 versions de lui même car le jeu vous propose deux variantes par persos : une « slash » (ou « shura »en v.o) et une « bust » (« rassetsu ») qui changeront les coups spé et les furies (en restant dans l’idée que ce sont des variantes, pas des nouveaux persos).

A noter que cette épisode vous propose « la mort honorable » (comprenez « suicide ») qui vous donne max Rage au round suivant (faites pas ça dans le dernier HEIN !) et si certains critères sont remplis vous pouvez même exécuter un « fatality » appelé ici « sans égal ».

roster

images

 

 

De suivre la voie du bushido, tu devras

Samsho 4 est à bien des égards un jeu complet, il transpose dans un jeu de combat un contexte historique avec des éléments fantastiques, son ambiance est travaillée de bout en bout et SNK y insère tout les ingrédients qui ont fait sa force à l’époque (charisme des persos, gameplay simple mais varié, barre de rage à multiples usages…) .

Nous vous donnons rendez vous le Lundi 13 Juillet à 20h au Game Over à Nantes (Rue Lebrun) pour jouer et participer au tournoi Samurai shodown 4 sur PS3 . Keep old stuff alive !

 

 

Compte rendu placard de juin : darkstalkers 3

12 joueurs avaient fait le déplacement lundi dernier afin de participer à ce tournoi : Ronan, Préda, gabou, Mwisman, Génèse, Aether, The Dead, Chap, Mortifilia, Keitaro, Gwenroc (qui n’a pas participé au tournoi mais a pu freeplayer) et votre serviteur Marco.

 

TEMPS FORTS

Le bracket se génère et les premiers matchs tombent et en guise de 1er tour, nous avons droit à un formidable Chap vs The Dead ! L’entame de la Felicia de Chap est meilleure (peut être du à un training plus intensif que celui de notre ami the dead ^^) et il confirme assez aisément par 2-0.

Notre ami Préda affronte Marco à son 2eme tour et sa Lei-Lei trouve de bonne phase en alternant C.A.C et zoning dans la garde flottante de son adversaire, malheureusement pour lui la puissance du monstre de frankenstein lui tient tête et il s’incline sur le score tendu de 2 à 1.

Chap, toujours lui, trouve Aether au second tour et se fait une légère frayeur en concédant le 1er match, par la suite en posant plus son jeu et en passant continuellement son chain combo leger/mid/strong en bas il arrivera à passer sur son adversaire avec le score de 2-1 !

Aether se retrouve en loser et rencontre Marco au milieu de l’arbre . Le 1er match est serré, la felicia d’Aether fait tourner bourrique le victor de Marco qui s’en sort de justesse ;  dans le 2eme match ses normaux et ses furies plus ajustées touchent un victor qui s’évertue à sauter et se rapprocher de son adversaire et il égalise naturellement. Le dernier est match extrêmement serré l’un touchant l’autre tour à tour et Marco gagne sur HP électrique quasiment au 0 de vita ! 2-1, score final d’un match qui aurait très bien pu se finir autrement .

La demi finale loser voit s’opposer gabou et the dead, qui ont tout les deux chutés contre Chap. Leurs matchs sont serrés : Le gallon de gabou très agressif et très mobile trouve de bonne phases devant-derrière grâce à ses shoulder rush et ses furies placés intelligemment, the dead quant à lui trouve et touche grâce de bons normaux et une bonne garde et il fait la différence au final en l’emportant 3-0, score qui ne reflète pas forcement la physionomie du match, gabou ayant tenu tête dans tout ses matchs.

La grande finale à des airs de revanche puisque chap et the dead se retrouve en haut de la pyramide ! the dead tient plus la route qu’à son 1er tour, notamment en faisant des roulades à la relevé pour éviter les pressings bas de felicia. Néanmoins ce diable de chap toucheras plus souvent, ne faisant jamais de poursuit attack afin de mieux gerer son pressing sur les relevées adverses et the dead ne pourra pas reset le bracket, il s’inclinera finalement 3-2 .

Classement final

1er : Chap, 2eme: The dead, 3eme: Gabou , 4eme Marco, 5eme Aether, 6eme Genese, 7eme mwisman, 8eme Préda, 9eme Keitaro, 10eme Mortifia et 11eme Ronan

voici le lien du challonge pour voir le classement en integral (http://challonge.com/fr/placardjuin2015) , ainsi que la vidéo du tournoi sur la chaîne you tube de beat by 44 (https://www.youtube.com/watch?v=JtsuodLrTrs) et je terminerai avec les photos du tournoi .

Rendez vous le mois prochain pour jouer du sabre et combattre selon le code des samurais . Keep old stuff alive !!

 

Tournoi du placard #11 : Darkstalkers 3

Salut à tous,

je suis heureux de vous retrouver sur le site « beat by 44 » qui, tel un phénix flamboyant, renaît de ses cendres ! Afin d’effectuer ce reboot en bonne et due forme, je vais vous expliquer ce qui se passe dans cette partie de l’association  : les tournois du placard sont des tournois mensuels, tout les 2eme lundi de chaque mois au barcraft le Game Over, sur des « vieux » jeux de combat de l’époque super nintendo, ps1, ps2  ainsi que sur des titres plus récents mais nettement moins populaires que Street fighter 4 . L’idée principale étant de mettre en lumière le temps d’une soirée de bons softs de l’époque (et des moins bons aussi….), d’élargir la vision du jeux de combat, de montrer des gameplay variés et de prouver que c’est dans les vieux pots que l’on fait la meilleure soupe . Je m’adresse à vous, vieux briscards de la bonne baston à l’ancienne, mais aussi à vous, néophytes curieux et avides de jouer de la tatane vidéo-ludique, ce rendez vous mensuel est fait pour vous ! Vous pourrez retrouver ici, avant chaque tournoi, un article de présentation sur le jeu mis à l’honneur le mois en cours . Cet article se verra étoffé par la suite d’un compte rendu de la soirée (classement, temps forts, photos…) .

 

  DIS PAPA C’EST QUOI CETTE BOUTEILLE DE LAIT ? dk1

Sorti en 1997 en arcade et en 1998 sur playstation et saturn, Darkstalkers 3  (ou vampire savior au Japon) à été porté sur PS3 et Xbox 360 via  dématérialisation en mars 2013 dans une compilation le regroupant, lui et et  le N°2 de la série, avec une interface refaite et la capacité de jouer en ligne . Le  but de cette ressortie était de prendre la température auprès du public afin  d’envisager un possible N°4, mais la notoriété internationale bien moindre de  la licence ainsi que l’erreur de capcom de se baser sur ces ventes pour  envisager une suite n’aura pas donné naissance à ce n°4 pourtant espéré par une grande partie des joueurs .

Darkstalkers, c’est la série de baston N°2 chez capcom derrière Street fighter . Elle tranche nettement avec son prédécesseur « réaliste » en proposant des combats entre une flopée de monstres issus des différents folklores : momie, loup garou, vampire, zombie, créature marine ou encore monstre de frankeinstein seront près à en découdre et les combats se passent dans des châteaux ténébreux, des salles de tortures ou au milieu de pierres tombales chinoises . Mais le jeu n’es pas morbide du tout, l’humour est omniprésent avec des animations de persos brulés ou électrocutés à la manière d’un cartoon, un victor se curant le nez et se battant avec son popotin ou bien une bulleta toute mignonne au départ qui défouraille tout flingues dehors avec un sourire sadique . Choix artistique de capcom intelligent et payant car il confère à sa série une dimension toute particulière, jouant avec nos peurs d’enfants et les mêlant à l’humour .

 

  ROSTER ET GAMEPLAY                         

15 personnages seront jouables, des plus anciens (Demitri, Felicia ou encore Gallon par exemple) à ceux présents uniquement dans ce titre, tels que Jedah, Q-bee ou bien Bulleta . Si certains noms ne vous parlent pas, c’est que sur cette série aussi la loi capcomiesque du changement de nom en fonction des territoires à fait des merveilles ! ainsi pas moins de 6 personnages ont leurs noms d’origine modifiés (bulleta = B.B.hood, Rikuo=Aulbath, Lei lei = Hsien-ko, etc) .

dk3

Le lay out 6 boutons bien connus « à la street fighter » est présents : Punch et kick ont leurs 3 déclinaisons en light, medium et strong . A l’écran : Votre traditionnelle barre de vie en haut ainsi que sa soeur, la barre de puissance, en bas, classique mais efficace . Les coups spéciaux se font à base de quart ou demi cercle avant/arrière, de dragon punch move et de charge maintenue. Capcom oblige, vos coup spé auront une variation EX en les réalisant avec 2 boutons, appelés ici ES moves. Vos combattants pourront aussi effectuer des « fury » (oui! j’adore ce terme!) qui leur sont propres à base de double quart de cercle + 2 poings par exemple et ce sont ces furies qui sont appelées EX moves .

Mais la comparaison s’arrête là car beaucoup d’éléments diffèrent . Tout d’abord vous pourrez enchaîner les attaques en « chain combo » à la manière d’un jeux arcsys en passant du léger au medium puis au fort et terminer sur un coup spé (selon les persos) mais aussi martyriser votre ennemi au sol avec une « poursuite attack » (à noter que vous pouvez faire une poursuite ES) , le résultat principal est une action beaucoup plus intense visuellement .

dk2

Autre notion importante : l’air guard . Bien que déjà présente grâce à street fighter alpha, la possibilité de garder en l’air est une vraie valeur ajoutée, permettant des sauts beaucoup plus safe mais prudence, vous ne pourrez pas bloquer les normaux de votre adversaire si celui ci est au sol .

De plus, votre personnage à dans son arsenal un coup guard cancel : exécuté pendant que vous subissez un block string, il permet de contre attaquer directement à la manière d’un alpha counter, et tout ça moyennant….0 barres de puissance ! Oui ma p’tite dame vous pouvez maintenant battre votre ennemi qui a 0 de vita et qui vous presse comme si sa maison était en feu grâce à ce coup GRATUITEMENT !

dk4

Autre élément important : en pressant un punch et un kick de même intensité, vous déclenchez votre dark force (ça met la pression, hein ?!) qui change les capacités de votre personnage . Certains se voient pourvus d’une silhouette, à la manière du A-ISM de SFzero 3, d’autres ont une armure qui annule leur hit stun et certains gagnent des coups puissants inédits . Le dark force coute 1 barre de puissance, 2 pour certains personnages (tout n’est pas gratuit non plus !) et bien utilisé, il peut renverser la tendance ou terminer un match .

Les matchs parlons en justement, car la différence majeure est là, dans votre gestion de la barre de vie . Ici pas de round mais 2 marqueurs chauve souris sous votre barre de vie . Quand vous perdez toute votre santé vous êtes k.o une première fois, on vous enlève une chauve souris, vous regagnez 100% de vie et la combat continue et si vous perdez 100% de santé une seconde fois vous avez perdu le match . Le truc c’est que si vous battez votre adversaire au 1er « round » avec une barre de vie entamée, vous continuerez avec cette barre de vie DIMINUÉE ! autant vous dire que les « rounds » gagnés au zero de vita vont pénaliserons car vous reprendrez AVEC zero de vita !

 

SEE YOU IN HELL !

Pour toutes ces raisons, darksalkers est une série à part, créative, dynamique . Elle reste un pilier des jeux de combat même si sa popularité en dehors du japon est très réduite . Mais le jeu est encore joué actuellement, que ce soit via ggpo ou en arcade (au japon bien sur) comme l’atteste les vidéos récentes que l’on peux trouver du jeu . Rendez vous donc le 08 juin au game over pour envoyer valser du mort vivant et du yéti et vous éclater sur un de meilleurs jeu de combat made in capcom : Darkstalkers 3 !

dk5

Tournoi du placard #5 vendredi 18 juillet : Real bout fatal fury 2

Lors de sa sortie en 1991, Fatal Fury, ou Garou Densetsu au japon, fut LE jeu de combat à rivaliser avec Street Fighter 2 marquant ainsi le début d’une forte confrontation entre les 2 firmes Capcom et SNK . Fatal Fury restera le jeu phare de SNK en imposant ses personnages charismatiques comme icônes de la société (par exemple le personnage de Mai Shiranui deviendra l’égérie de SNK) avant d’être supplanté en 1994 par l’arrivée d’une autre grande série de jeux de combat : King of Fighters.
La série fatal Fury compte 8 épisodes principaux qui ont été édités entre 1991 et 1999 et elle s’est vue adaptée en 3 OAV, ce qui atteste de sa grande notoriété car très peu de jeux de combat ont eu droit à cette attention.
Fatal fury se renouvellera sans cesse en introduisant, au fur et à mesure des épisodes, des éléments de gameplay innovants tels les ring out, parades complexes et bien sur les différentes furies, même si celle ci apparaissent dans Art of fighting initialement (rendons à César ce qui appartient à César) afin de rendre le jeu toujours plus technique et avant-gardiste . Mais penchons nous sur l’épisode proposé au tournoi, le 7eme de la série, j’ai nommé « Real Bout Fatal Fury 2 The new comers ».

https://encrypted-tbn2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQe9pMzLmCVh74GkIhyOUMqyViwXlrR4cq0tSimGvW9ky5SarMfZA

LE CASTING
RB2 étant le dernier opus avec les personnages introduits dès le départ (Mark of the Wolves se passant 10 ans plus tard avec un turn over presque intégrale du cast), il propose pas moins de 23 combattants tous apparus au moins une fois au cours des différentes itérations . De Duck king à Franco Bash en passant par les frères Jin sans oublier Geese et ses sbires Yamazaki et billy, il sont pratiquement tous là ! Seuls Hwa Jai , raiden et Jubei manquent à l’appel. Répondant au doux nom de « The new comers », 3 nouveaux venus pointent leur nez (ou leurs poings si vous préférez): Li Xiangfei , une jeune chinoise portée sur la nourriture un brin insouciante, qui aura droit à plusieurs apparitions dans les king of fighters ; Rick Strowd, un jeune boxeur natif Américain qui aurait pu être jouable dans kof 99 mais jugé moins intéressant que Xiangfei par les développeurs de l’époque et enfin Alfred Airhawk, un jeune aviateur apparaissant comme boss caché mais sélectionnable quand même, rassurez vous .
Bien entendu, tous possèdent leurs propres palettes de coups entre quart de cercle, charge, et furies plus complexes.

https://encrypted-tbn2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRI1i75mOA9TZHd3YtBy3NmBV99tmfSY2D31XLFoJ6lIq9dXtCR

LE GAMEPLAY
-LES COMMANDES DE BASE : 
Assez simples : 1 punch sur croix, 1kick sur triangle, 1 attaque forte sur carré et 1 bouton pour les plans sur rond . tous les déplacements classiques sont présents (dash, backdash, jump, small jump) et vous pouvez même avancer accroupi avec la diagonale basse vers l’adversaire . La projection s’effectue avec avant +carré au corps à corps .

LES PLANS : L’élément majeur dans Fatal Fury est le combat sur 2 plans, vous avez la possibilité de passer sur un plan plus en profondeur en pressant rond (configuration de base) vous permettant d’éviter plus facilement les projectiles ou de tromper votre adversaire en tournant autour, vu que vous n’êtes pas sur le même plan que lui (à la manière de Guilty Gear isuka pour ceux qui l’ont apprécié ^^) . Vous pouvez revenir sur la ligne principale en effectuant une attaque en pressant carré ou triangle ou croix, selon le bouton l’attaque de retour sera haute, basse ou puissante . De la même manière, si votre adversaire se trouve sur le plan du fond, en pressant rond votre attaque le ramènera sur le premier plan .

-UTILISATION DE LA GAUGE POWER : Comme tout bon jeu de combat qui se respecte, la traditionnelle jauge de puissance vous accompagne, elle se remplit graduellement via les coups portés et ceux que vous gardez . Cette jauge se remplit 2 fois : au 1er remplissage elle affichera H.POWER et vous pourrez alors utiliser la relevée rapide en exécutant haut+rond  ainsi que les breakshots, équivalent de l’alpha counter, en entrant le bon coup spé durant un blocage.
Au 2ème remplissage, la barre sera au max et vous donnera accès à une furie simple ou max, tout dépend de votre barre de vie car les 2 sont liées. Si vous êtes à plus de la moitié en barre de vie, votre jauge power indiquera S.POWER et seul la furie simple sera autorisée ; par contre si votre santé descend en dessous de la moitié ,votre barre de vie clignote en rouge et le message P.POWER s’affichera en bas, vous donnant libre cours pour exécuter une redoutable furie max !
Afin d’éviter le stockage et le one shot bien préparé, les barres remplies au maximum sont dégressives et si vous n’utilisez pas de S.POWER ou P.POWER dans le temps imparti, votre jauge redescend au H.POWER c’est à dire à la moitié sans pouvoir utiliser de furies.
Chose notable et récurrente dans les jeux SNK, quand votre barre de vie clignote rouge (moins de la moitié), vous pouvez faire autant de furie simple S.POWER que vous le souhaitez .

-SYSTÈME DE COMBOS :
Chaque personnage possède une variété de combo pré-établie en enchainant dans le bon ordre punch, kick et strong qui ne sont pas sans rappeler les combos de Tekken ou bien KOF maximum impact, bien entendu les coups spéciaux et les furies terminent la plupart de ces combos, même si certains ne peuvent pas avoir de finishers.
Le jeu vous permet de faire des feintes de coups spé qui, au delà d’induire l’adversaire en erreur, va vous servir de cancel dans vos combos, vous permettant d’en commencer un, de l’arrêter et de reprendre avec un autre de votre choix (attention skill en éxé recommandée ^^) . Par exemple vous aurez un combo de ce genre : croix, croix, feinte, triangle, carré, triangle, coup spé ou furie .

https://encrypted-tbn3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRe5tC9tJeKHoyli605w3yNXKXiOPtN7iVld6MCLKxq_tSXb9yJlw

AU FINAL
Avec sa réalisation graphique soignée, sa bande son impeccable et son gameplay technique mais abordable, Real Bout Fatal Fury 2 reste un titre majeur de la série avec beaucoup de bonnes choses à revendre. Il est vrai que son successeur, le très différent mais néanmoins excellent Garou Mark Of The Wolves, l’aura quelque peu éclipsé et c’était bien la raison pour laquelle il fallait qu’il ressorte du placard .

C’est donc vêtu de sa plus belle casquette rouge qu’il vous attend vendredi 18 juillet à partir de 20h à l’AJFJ, 5 place du Commerce, afin de vous faire livrer vos plus belles batailles . Keep old stuff alive.

Tournoi du placard #4 vendredi 13 Juin : Street fighter alpha 3

Salut à tous, le mois de juin 2014 est une date importante pour nous autres amis doseurs car il marque l’avènement de Capcom (si ce n’était encore pas le cas) dans le monde la baston vidéo-ludique avec la dernière version de sa saga phare , j’ai nommé le tant attendu Ultra Street Fighter 4. Et le milieu cinématographique n’est pas en reste non plus car nous avons pu découvrir les épisodes de la web série « Street Fighter Assasin fist » dans laquelle Ryu et Ken font leur apprentissage de l’ansatsu ken . C’est donc dans ce contexte très « Capcomièsque » que nous vous proposons un tournoi du placard sur Street fighter Alpha 3, comme quoi , même avec des vieilleries on peut être dans l’ère du temps.

SF Alpha 3 ,ou Street Fighter zéro 3 dans sa contrée d’origine , est sorti en 1998 sur arcade CPS 2. Une version améliorée, dite « upper », est sortie en 2001 et c’est cette dernière qui sera portée sur consoles de salon (PS1, Dreamcast, PS2, etc…).

Le roster est de 34 personnages et les joueurs vont croiser d’anciens personnages iconiques (l’ensemble du cast de SF2x est présent!) et de nouveaux visages tels que le célébrè bagnard Cody, transfuge de Final Fight tout comme Guy, Sodom et Rolento déjà présents dans la série, ou encore Karin Kanzuki, la rivale de Sakura rappelant les relations entre Ryu et Ken. D’un point de vue graphique, les personnages et les stages ont une touche très « dessin animé » qui casse radicalement avec le style de la saga SF2 et ses variantes, on remarquera surtout Véga (dictateur) qui devient littéralement une boule de muscle. Mais cela ne gêne en rien l’immersion du joueur dans cet environnement car les visages populaires restent identifiables de suite et cette réalisation colle parfaitement avec l’esprit préquelle de l’arc Alpha.

LE GAMEPLAY

Le lay-out 6 boutons traditionnel est bien là, punch et kick se déclinant en light, medium, strong ; et la choppe s’effectue via 2 punches ou 2kicks. Cependant, Street Fighter Alpha 3 apporte plusieurs variations. Tout d’abord, le choix entre trois systèmes de jauge de super attaque bien distincts (dont les fameux groove de CVS2 découleront) baptisés « ism ».
1/ A-ism : système standard du jeu où la jauge se divise en 3 parties égales permettant des fury de level 1, 2 ou 3 selon l’input (light=lv1, mid=lv2, strong=lv3) Le niveau de défense et d’attaque du personnage sont moyens.
2/ X-ism : une barre unique ne permettant qu’une fury max, le personnage encaisse un peu moins bien mais tape plus fort. Il est clairement un système offensif.
3/ V-ism : système de « custom combo » à partir de 50% de barre, en appuyant sur un punch et un kick de même intensité, un fantôme suit le personnage et répète ses actions à quelques secondes d’intervalles, offrant des possibilités de combo impressionnantes. Le personnage a une défense accrue mais perd de la puissance. De plus, le joueur ne peut pas faire de fury dans ce système.
Il est intéressant de remarquer les nuances d’un personnage d’un système à un autre. Ainsi, sagat ne fait que 2 hit sur son tiger uppercut en X-ism contre 8 hit en A-ism et en V-ism mais inflige plus de dégâts.

Autre point fort : l’introduction de la garde aérienne. Elle permet au joueur des sauts vides nettement plus safe que sur les autres Street. Mais ce que l’on gagne d’une main, on le perd d’une autre car l’apparition d’une barre de garde, baissant graduellement et ce, quelque soit le coup gardé (normal, spécial ou fury)  sera là pour rappeler à l’ordre le plus campeur des joueurs. Et une fois cette barre de garde descendue à zéro, non seulement c’est un gard crush qui vous attend mais  en plus elle ne remontera pas à son niveau initial, ce qui vous laissera près de prendre un deuxième gard crush. A noter que la garde aérienne est impossible en X-ism.

Dans cet épisode, vous aurez plusieurs voies de sortie contre les choppes, car outre la sempiternelle  déchoppe, en pressant 2 punches en plein air votre personnage se rétablira, vous pourrez aussi effectuer une roulade en avant lors de la mise au sol avec 2 kicks. Enfin, vous aurez la possibilité de casser un block string en utilisant l’alpha counter : pendant la garde, en exécutant avant + 2 punches de même intensité, votre personnage interrompra l’enchainement adverse en le propulsant au loin, de la même manière que le blow-off de KOF.

Maintenant que vous en savez plus, je vous donne rendez vous le 13 mai dès 20 heures dans les locaux de l’AJFJ, 5 place du commerce à Nantes, pour participer au 4eme tournoi du placard.
Keep old stuff alive !

 

Tournoi du placard Hokuto no ken PS2 : présentation du jeu

hokuto no ken

Salut à tous, dans le cadre du tournoi du placard du vendredi 16 mai, je vous propose une vue d’ensemble du jeu Hokuto no ken

Adapté du manga culte du scénariste Buronson et du dessinateur Testuo Hara, c’est surtout  la série tv qui aura marqué à jamais le paysage télévisuel Français tant par sa violence non dissimulée engendrant moult polémiques sur les dessins animés japonais , que pour son doublage absurde rendant le héros idiot et les méchants très, très idiots (les générations de fans s’en délectent encore).sur playstation 2.

Le jeu, quant à lui, est sorti en 2005 en arcade au japon puis en 2007 sur Playstation 2. Il fut développé par arc system works, la firme qui a vu naître Guilty gear et Blazblue (ai je besoin de le rappeler?) et édité par Sega, les 2 firmes ayant beaucoup collaboré à partir du milieu des années 2000,notamment sur la série Guilty gear.

Tour d’horizon du cast

Hokuto no Ken: Shinpan no Sōsōsei Kengō Retsuden , de son nom original complet, est un jeu de combat en 2D présentant beaucoup de caractéristiques des jeux made-in Arcsys (bande son rock,animation des persos…).
Le roster est de 10 personnages. les 4 frères du hokuto shinken : kenshiro, raoh, toki, jagi ; 4 étoiles du Nanto roku seiken : Shin, Rei, Yuda, Souther ; ainsi que Mamiya et Heart, le perso féminin et le « gros choppeur ».
C’est peu à l’égard des nombreux personnages charismatiques de cette série. Dans les grands absents on peut citer Shu de l’étoile de la vertu, aveugle pratiquant le Nanto avec ses jambes ; Ryuga le frère de Yuria combinant Nanto et froid ; Jyuza des nuages et Fuudo de la montagne qui sont pour Raoh symboles de défaite. On pourra penser aussi au gouverneur de la prison de Cassandra, un colosse avec des fouets, dont il aurait été intéressant de voir ce que Arcsys aurait pu trouver comme gameplay personnel pour lui.

Le gameplay général

– Le jeu se joue en 5 boutons : LP/LK/HP/HK et boost(S) et le système de gatling combo (enchainement des légers aux forts) rend la prise en main intuitive.
– Chaque perso peut effectuer un double jump, un high jump(bas/haut rapidement), un air dash, un air backdash, le dash avant étant un run.
– La projection classique se fait avec avant ou arrière +HK.
– 5 barres seront à l’écran : vie, garde, aura (fury,2 stocks maximum), boost (cancel) et 7 étoiles (pour les fatal K.O).
– Avec S vous cancelerez tous vos coups normaux ou spé en effectuant un dash avant. Plus la pression sur le bouton est maintenue, plus longtemps vous dasherez.
-Vous aurez la possibilité de faire une aura guard (faultless de Guilty) pour ne pas perdre au chip damage en pressant S en garde moyennant de la barre d’aura.
– Contre 50% de cette barre et durant la garde, en faisant avant +HP+HK, vous effectuerez un coup repoussant l’ennemi durant son pressing (blow off à la manière de KOF).

le jeu vous propose 4 coups particuliers:  1/la choppe spé  2/le grave shoot  3/le heavy strike  4/le banishing strike.
1/La choppe spé s’effectue en pressant LK+HK, avec pour particularité de faire perdre une précieuse étoile à l’adversaire
2/Un air launcher exécutable avec LP+HP qui peut être suivi en pressant haut pour continuer en air combo
3/Un casse garde avec un léger temps de charge, réalisable avec LP+LK, enlevant une étoile et laissant stun un court temps
4/Le dernier, et non des moindres, est un launcher horizontal, s’effectuant en pressant HP+HK. Il envoie l’adversaire contre le coin et en le suivant avec avant, vous partez dans des combos intenses aux dégats astronomiques ! A noter que ce coup peut être chargé, ce qui fera reculer l’opposant en lui faisant perdre une étoile mais sans possibilité de poursuivre en combo derrière.

Particularités du jeu

Outre le fait que chaque perso reste unique, avec son gameplay propre (yuda a 2 strikers,toki embrouille l’adversaire devant/derrière, mamiya utilise des armes en nombre limité, jagi piège le terrain, etc..), le jeu vous offre la possibilité de battre votre adversaire en un coup (WHAAAAT ?!) ce sont les fatals K.O. Vous et votre adversaire démarrez le match avec 7 étoiles formant la grande ourse (vous savez, la casserole dans le ciel la nuit) et certains coups vous font perdre une de ces étoiles (coups spé en counter ou en combo, furies, choppe spé, heavy strike, banishing strike, etc…). Dès lors que votre adversaire a perdu sa dernière étoile, en faisant un quart avant HP+HK (nature ou en combo), vous exécuterez votre fatal K.O, tuant votre adversaire pour le round et ce quelle que soit sa barre de vie. S’il reste des rounds après cette victoire, l’adversaire récupérera toutes ses étoiles au round suivant.
A noter que le nombre d’étoiles se suit d’un round à l’autre : si vous finissez le round 1 avec 5 étoiles, vous commencerez le 2eme round avec ces 5 étoiles, et ainsi de suite. Par ailleurs, si vous manquez votre fatal K.O, cela redonnera une étoile à votre adversaire.

Conclusion

De manière plus large, Hokuto no ken est assez connu pour être buggé d’infinits, certaines vidéos japonaises montrant des 130 hits à base de LP ou des ground bounces insensés sur tout l’écran (O_o) mais rassurez vous, ils nécessitent une bonne connaissance du jeu et une certaine dextérité (que je ne possède pas ^^). C’est un jeu nerveux, rapide et pour autant, technique (arcsys style oblige). Malgré une variété de styles réduite (seulement 10 persos) il est néanmoins très agréable et fun à jouer et il reste, à mon avis, une des meilleures adaptation en jeux de baston vs d’un manga/anim’ à ce jour.
Pour terminer je vous mets une vidéo d’un match entre Ken et Sauzer